En naviguant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus

Règles de stationnement

Dans cette thématique des cours de code, vous trouverez tout ce qu’il faut savoir sur les différents types de stationnement, ainsi que la réglementation à respecter lorsque vous souhaitez garer votre véhicule.

Les différents types de stationnement

Le code de la route prévoit différents types de stationnement pour garer un véhicule :

  • le stationnement en créneau consiste à se garer le long du trottoir, dans le sens de la circulation
  • le stationnement en épi consiste à ranger son véhicule en biais par rapport au trottoir
  • le stationnement en bataille consiste à se garer perpendiculairement à la rue

Les stationnements réglementés et limités

En agglomération, on peut trouver des stationnements réglementés et limités, c’est-à-dire que vous devez respecter certaines règles pour garer votre voiture sans infraction : 

  • le stationnement peut être limité dans le temps par exemple
  • l’autorisation de stationner peut dépendre de la date (stationnement à alternance semi-mensuelle par exemple)
  • le stationnement peut être payant

Vous devez donc prêter attention aux indices de signalisation qui précisent ces règles (panneaux, panonceaux, marquages au sol, etc..), sous peine de sanctions. 

Les parkings

En agglomération, on peut également trouver différents types de parking :

  • les parkings publics dont les emplacements sont librement accessibles aux usagers de la route
  • les parkings privés dont les emplacements appartiennent à une personne, à une entreprise ou à tout autre organisme privé
  • les parkings privés à usage public dont les emplacements se situent sur des terrains privés mais sont accessibles à tous les usagers (ex : parking de supermarché)

Tous ces parkings sont soumis à des règles de circulation, qui, si elles ne sont pas respectées, peuvent entraîner des sanctions.

Les stationnements gênants ou dangereux

Les stationnements gênants ou dangereux sont interdits, à cause justement de la gêne ou du danger qu’ils causent pour le conducteur et les autres usagers de la route. Par exemple, stationner dans un virage, une intersection, un passage à niveau, n’est pas autorisé, même en l’absence de signalisation d’interdiction. Il existe cependant quelques cas où le stationnement est gênant, mais l’arrêt reste autorisé, comme l’arrêt devant un garage. 

Deux articles du code de la route réglementent ces stationnements, ainsi que les sanctions applicables si vous ne respectez pas l’interdiction :

panneau stationnement interdit
Panneau de stationnement et arrêt interdits.

Les stationnements interdits

Le code de la route comporte plusieurs éléments de signalisation d’interdiction de stationner : des panneaux, qui peuvent être complétés par des panonceaux, et des marquages au sol. L’interdiction de stationner peut-être liée à différentes raisons, comme un stationnement dangereux par exemple. Vous devez donc absolument respecter cette signalisation, sous peine de sanctions. 

Dans certains cas, l’arrêt reste toléré, à condition de pouvoir déplacer le véhicule à tout moment en cas de besoin.