En naviguant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus

Les autres usagers de la route

Cette catégorie des cours de code aborde la réglementation spécifique aux autres usagers de la route, comme les poids lourds, les piétons, etc…

les vélos sur la route

Les poids lourds

Les poids lourds sont des véhicules motorisés dont le PTAC (Poids Total Autorisé en Charge) dépasse 3,5 tonnes. Ils transportent majoritairement des personnes, des biens et des animaux. Pour conduire un poids lourd affecté au transport de marchandises, il est impératif d’être titulaire du permis C.

De par leur gabarit imposant, le code de la route prévoit une réglementation spécifique aux poids lourds, comme par exemple :

  • des limitations de vitesse réduites
  • des panneaux de signalisation qui leur sont destinés
  • des équipements obligatoires 

Les véhicules transportant des matières dangereuses

Afin d’éviter les accidents, le code de la route prévoit une réglementation très stricte pour les véhicules transportant des matières dangereuses, c’est-à-dire des matières pouvant provoquer des explosions, des incendies, ou polluer l’environnement. 

Ces transports sont régis au niveau européen par l’ADR (Accord for dangerous goods by roads). Les véhicules concernés doivent être équipés de plaques indiquant aux autres usagers et aux services de secours la ou les matières dangereuses transportées, ainsi que la nature du danger.

Les véhicules prioritaires

Les véhicules prioritaires selon le code de la route sont des véhicules d’intérêt général en intervention : police, gendarmerie, pompiers, douanes, SAMU, SMUR, ambulances privées… Ils sont reconnaissables par leur gyrophare bleu tournant et leur avertisseur sonore à deux tons. Pour pouvoir se déplacer rapidement en cas d’urgence, ils sont autorisés à ne pas respecter la signalisation et les règles générales de circulation. En présence d’un véhicule prioritaire, vous devez dégager la chaussée et lui céder le passage.

Les trottinettes électriques

Le code de la route réglemente l’usage de la trottinette électrique, considérée comme Engin de Déplacement Personnel Motorisé (EDPM). Par exemple :

  • son utilisateur doit être âgé de 12 ans minimum, et ne doit pas porter d’écouteurs
  • il est interdit de circuler à une vitesse supérieure à 25km/h
  • il faut circuler sur les voies spécifiques qui lui sont destinées, ou à défaut, sur la chaussée (trottoirs interdits)

Par ailleurs, la trottinette et son conducteur doivent être pourvus d’équipements de sécurité et de visibilité obligatoires. 

piétons

Les gyroroues

Le gyroroue, pourvu d’une seule roue et sans guidon, appartient également à la catégorie des Engins de Déplacement Personnel Motorisés. A ce titre, il est soumis à des règles et obligations spécifiques selon le code de la route, comme :

  • utilisation à partir de 12 ans minimum, interdiction de porter d’écouteurs ou de circuler à plusieurs sur un gyroroue, 
  • vitesse maximale autorisée de 25km/h
  • sauf dérogation contraire, interdiction de rouler sur les trottoirs, obligation d’emprunter les bandes cyclables ou les pistes prévues à cet effet. Si aucune voie spécifique n’est présente, circulation autorisée sur les routes dont la vitesse maximale est de 50 km/h en agglomération, et les voies vertes hors agglomération.

Les vélos

Le code de la route réglemente la circulation des vélos, qui sont tenus d’emprunter les voies aménagées pour eux si elles existent, telles que les bandes et pistes cyclables. Les cyclistes doivent respecter le code de la route au même titre que tous les autres usagers, mais ils sont également soumis à certaines règles de circulation spécifiques, comme indiquer leur changement de direction en tendant le bras, ou ne circuler en groupe qu’à deux cyclistes maximum côte à côte. Des équipements obligatoires existent pour les vélos (freins, feux, avertisseur sonore, etc) et pour les cyclistes (gilet réfléchissant, casque selon les conditions, etc).

Les piétons

Le code de la route prévoit des règles spécifiques aux piétons, usagers particulièrement fragiles et victimes de nombreux accidents mortels chaque année. Des zones leur sont réservées pour circuler, comme les trottoirs, les zones piétonnes, les accotements et les passages piétons. Ils sont tenus de les emprunter, sous peine de commettre une infraction. Les autres usagers doivent toujours faire attention aux piétons et adopter un comportement approprié en leur présence, à savoir :

  • ralentir ou s’arrêter quand la situation est incertaine
  • respecter les distances latérales de sécurité d’1 mètre en agglomération et d’1,50 mètre hors agglomération

Enfin, le code de la route définit des zones de rencontre, où la circulation est partagée entre différents usagers (piétons, vélos, trottinettes…), et où les piétons y sont prioritaires.