En naviguant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus

Les spécificités du code de la route pour les trottinettes électriques

Depuis le décret du 23 octobre 2019, la trottinette électrique est considérée, dans le code de la route, comme étant un Engin de Déplacement Personnel Motorisé (EDPM). Face à leur recrudescence et à l’augmentation des accidents, des règles d’utilisation ont été intégrées à la législation, et sont désormais abordées dans les cours de code de la route. Mais alors où circuler en trottinette électrique et sous quelles conditions ? Faisons le point sur les nouvelles règles du code. 

SOMMAIRE

code de la route pour les trottinettes électriques

Les règles de circulation à respecter en trottinette électrique

Qui a le droit d’utiliser une trottinette électrique ?

La trottinette électrique est exclusivement réservée à un seul et unique utilisateur qui doit, en plus, être âgé de 12 ans au minimum. En d’autres termes, il est strictement interdit de monter à deux sur une trottinette, que vous soyez en couple ou accompagné de votre enfant.

Quelle est la vitesse maximale autorisée ?

La vitesse maximale autorisée lorsque vous circulez en trottinette électrique est de 25 km/h. Il s’agit en effet de la vitesse limite pour les engins non immatriculés d’après le code de la route. La plupart des trottinettes sont déjà limitées à 25 km/h lors de leur conception en usine, il est bien sûr interdit de les débrider. Cela représenterait un grand risque en cas de collision, ces engins n’étant pas conçus pour résister à de tels chocs. 

Où peut-on circuler avec une trottinette électrique ?

Il est interdit de rouler sur les trottoirs, sauf si une autorisation du maire dit le contraire !

En agglomération, les trottinettes électriques peuvent emprunter les pistes cyclables. S’il n’y en a pas, elles pourront alors rouler sur toute chaussée limitée à 50km/h maximum. Les aires piétonnes peuvent être empruntées, à condition, toutefois, d’y circuler lentement.

Hors agglomération, les trottinettes électriques, peuvent, comme le prévoit le code, circuler sur les pistes cyclables ou sur les voies vertes. Si une dérogation existe, il est également possible de rouler sur la chaussée, mais uniquement dans les zones limitées à 80 km/h maximum. 

Notez qu’en cas de circulation sur la chaussée, les utilisateurs de trottinettes électriques devront se soumettre aux mêmes règles de code que tout autre véhicule motorisé. À ce titre, vous devrez par exemple respecter les limitations de vitesse, les feux de signalisation, ou encore l’interdiction de franchissement d’une ligne blanche

Les usages interdits

Il est interdit de rouler en trottinette électrique avec des écouteurs, de tracter ou de pousser une charge ou un véhicule à l’aide de sa trottinette ou de se faire remorquer par un autre véhicule. 

Passez le code pour 16x moins cher

Passez le code pour 16x moins cher

Je m'inscris au code

Les équipements obligatoires pour les trottinettes électriques

Les équipements obligatoires pour la trottinette 

À l’instar des équipements obligatoires pour les voitures, le code a prévu des équipements obligatoires pour les trottinettes électriques. C’est ainsi que tout engin devra être équipé, au plus tard pour le 1er juillet 2020, des équipements de sécurité et de visibilité suivants : 

  • des freins,
  • des feux avants et arrières,
  • un avertisseur sonore (klaxon), 
  • des dispositifs rétro-réfléchissants. 

Par ailleurs, tout propriétaire d’une trottinette électrique est tenu de souscrire une assurance responsabilité civile destinée à couvrir les dommages éventuellement causés à d’autres véhicules ou aux piétons.

Les équipements obligatoires pour le conducteur

Le gilet haute visibilité est le seul équipement imposé pour circuler en trottinette en toute sécurité de nuit à la ville, comme à la campagne.

Le port du casque n’est imposé par le code, pour l’utilisateur de trottinette, qu’en cas de circulation hors agglomération. 

En agglomération, le casque est seulement recommandé, à l’instar d’autres équipements de sécurité, tels que les gants, les protèges-poignets ou les genouillères, destinés à vous protéger en limitant les dégâts en cas de chute ou de choc.

Prévenir les accidents 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les blessures en trottinette électrique sont fréquentes, qu’il s’agisse de plaies, de bosses, de fractures, ou même de blessures plus importantes à la tête. C’est pourquoi nous vous conseillons d’opter pour un maximum de protections avant de prendre la route. Condamnez également tout comportement à risque, qui pourrait vous mettre en danger ou augmenter le risque de chute tels que l’alcool au volant, où plutôt au guidon, pour le coup !

Sanctions en cas de non respect du code de la route 

L’utilisateur de trottinette doit se conformer aux règles édictées dans le code de la route, sous peine d’être sanctionné par les autorités compétentes. C’est ainsi qu’il écopera d’une amende de :

  • 35€ en cas de non-respect des règles de circulation,
  • 135€ en cas de circulation sur les trottoirs,
  • 1500€ en cas de non respect de la vitesse de 25km/h maximale imposée,
  • jusqu’à 3000€ en cas de récidive du dépassement de vitesse.

Par ailleurs, le stationnement des EDPM est en cours de réglementation, et il est parfois possible de se trouver en possession d’une trottinette sur un trottoir ou dans un immeuble, à condition que le moteur soit coupé et de la tenir à la main. 

Si vous souhaitez en savoir davantage ou même devenir incollable en la matière, n’hésitez pas à vous inscrire à la formation au code de la route dispensée en ligne par Lepermislibre.


Plus d'articles ?

Marquage au sol jaune : influence sur le stationnement et la circulation Refus de priorité au passage piéton et retrait de points : le code de la route modifié Rond point et carrefour à sens giratoire : quelles différences ?
Stationnement réglementé et limité : comprendre les règles Contrôle technique : que dit le code ? Assistance au freinage d’urgence, ou AFU : kesaco ?