Stationnement réglementé et limité : comprendre les règles

Stationnement réglementé et limité : comprendre les règles


Un stationnement réglementé signifie qu’il est soumis à certaines conditions. Il peut s’agir d’un stationnement limité dans la durée par exemple, ou d’un stationnement payant. Voici ce qu’il faut savoir pour identifier ces règles de stationnement.

Reconnaître un stationnement réglementé

Règles de stationnement indiquées par des panonceaux

Pour indiquer un stationnement réglementé, un panonceaux peut accompagner le panneau d’interdiction de stationner. Ce panonceaux précise les règles de stationnement, c’est-à-dire les conditions sous lesquelles on a le droit de stationner. Il peut s’agir par exemple d’un stationnement limité dans le temps, payant, réservé à certains usagers, etc.

Règles de stationnement pour toute une zone

Un stationnement réglementé peut s’appliquer dans toute une zone et non uniquement dans une rue. Dans ce cas, vous rencontrerez un panneau d’interdiction sur un fond blanc, avec les règles de stationnement précisées également par un symbol ou du texte.

Zone à stationnement payant
Ce panneau indique que le stationnement est payant dans toute la zone où il est implanté.

Il existe également ce qu’on appelle des zones bleues, qui sont des zones à règles de stationnement spécifiques.

Stationnement limité dans le temps

Un exemple de stationnement réglementé est le stationnement limité dans le temps. C’est souvent le cas en agglomération, près des commerces, dans les endroits où le stationnement doit être temporaire. Il est donc permis de se garer pour un temps défini, au delà duquel le conducteur doit quitter son stationnement, sous peine d’amende.

La durée limitée pour le stationnement est en général indiquée sur un panneau ou panonceaux, comme expliqué précédemment.

Stationnement à durée limitée avec contrôle par disque
Ce panneau indique le stationnement à durée limitée avec contrôle par disque. Le conducteur doit indiquer sur le disque l’heure à laquelle son stationnement a débuté.

Le contrôle de la durée de stationnement peut se faire par disque, comme c’est le cas si vous rencontrez le panneau ci-dessus. Le disque permet d’indiquer l’heure à laquelle le stationnement a débuté. Il suffit de régler manuellement l’heure et de le placer bien en vue sous le pare-brise de la voiture.

Stationnement réglementé en fonction de la date

Le stationnement réglementé dépend parfois de la date : selon le jour du mois, les règles de stationnement ne sont pas les mêmes.

Le stationnement par alternance semi-mensuelle

 

Le stationnement par alternance semi-mensuelle a pour objectif de limiter le stationnement à un côté de la chaussée uniquement, avec changement de côté tous les quinze jours.

Ce type de stationnement est indiqué par les panneaux qui suivent. Il est indiqué sur le panneau les dates auxquelles le stationnement est interdit, du côté où il est placé.

Interdiction de stationner du 1er au 15 du mois
Ce panneau indique l’interdiction de stationner du premier au quinze du mois, du côté de la chaussée où il est placé.
Interdiction de stationner du 16 à la fin du mois
Ce panneau indique l’interdiction de stationner du 16 à la fin du mois du côté de la chaussée où il est placé.

Les quartiers à alternance semi-mensuelle

Si vous rencontrez le panneau ci-dessous, cela signifie que dans toutes les rues de la zone, le stationnement se fait d’un seul côté, avec changement de côté tous les quinze jours.

Zone de stationnement à alternance semi-mensuelle
Ce panneau indique l’interdiction de stationner dans les rues d’un quartier, côté pair du 1er au 15 et côté impair du 16 à la fin du mois.

En cas de stationnement réglementé par une alternance semie-mensuelle dans tout un quartier ou toute une zone, il faut prendre en compte non seulement la date, mais aussi le numéro des maisons pour savoir de quel côté stationner.

  • la première quinzaine du mois, interdiction de stationner du côté des numéros pairs
  • la deuxième quinzaine du mois, interdiction de stationner du côté des numéros impairs

Stationnement payant

Lorsque les règles de stationnement imposent de payer pour stationner, cela est indiqué soit par un marquage au sol, soit par un panneau. Le stationnement payant est souvent synonyme de stationnement limité dans le temps : il y a souvent une durée maximum pour laquelle on peut payer.

Pour payer le stationnement, des horodateurs sont à disposition sur le trottoir. Suite au paiement, on obtient un ticket à poser sous le pare-brise du véhicule, qui indique l’heure jusqu’à laquelle le stationnement a été payé.

Attention ! Un véhicule stationné au même endroit depuis plus de 7 jours est considéré comme étant un stationnement abusif et peut être sanctionné. Dans certains endroits, ce délai peut être abaissé.

Respecter un stationnement réglementé est donc très important, mais en dehors de la signalisation par des panneaux ou des marquages au sol, il convient de savoir également repérer les endroits où le stationnement est gênant ou dangereux et donc interdit.

Articles similaires

Stationnement interdit : comprendre l’interdiction de stationner

Pour savoir repérer une interdiction de stationner ou de s’arrêter, consultez notre guide de la signalisation indiquant un arrêt ou stationnement interdit.

Stationnement gênant ou dangereux : les interdits

Un stationnement gênant ou un stationnement dangereux constituent un stationnement interdit. Sachez identifier les endroits concernés pour éviter tout risque !

Quels sont les différents types de stationnement ?

Stationnement en créneau, en bataille, en épis : revoyez les différents types de stationnement pour mieux vous préparer à l’examen du permis de conduire.

Vous voulez passer votre Code de la Route ?
Vous désirez obtenir votre Permis Voiture ?