En naviguant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus

Aquaplaning ou aquaplanage : les risques et comment les éviter

Par temps de pluie, l’aquaplaning, aussi appelé aquaplanage, constitue l’un des dangers principaux en voiture. Mais qu’est-ce que l’aquaplanage et comment éviter les risques de l’aquaplanage ? Une notion cruciale pour le permis de conduire et la sécurité routière !

Qu’est-ce que l’aquaplanage, ou l’aquaplaning en voiture ?

Les termes “aquaplanage” ou “aquaplaning” paraissent sortis d’un parc d’attraction aquatique. Mais ne vous y laissez pas prendre, l’aquaplanage est un phénomène très dangereux pouvant survenir en cas de pluie.

Mais qu’est-ce que l’aquaplanage ?

Lorsque la route est mouillée, il se crée une pellicule d’eau entre le pneu et la chaussée. Cette pellicule d’eau peut empêcher totalement l’adhérence au sol du pneu. Si celui-ci ne peut évacuer suffisamment et rapidement l’eau, le véhicule devient alors incontrôlable et glisse sur la chaussée. C’est ce phénomène qu’on appelle l’aquaplaning.

Aquaplaning ou aquaplanage en voiture : les risques
L’aquaplaning ou aquaplanage, un phénomène dangereux en cas d’intempérie, qui entraîne la perte de contrôle du véhicule.

Quels sont les risques de l’aquaplanage, ou aquaplaning ?

Ce n’est pas le danger le plus présent à l’esprit des conducteurs, mais les risques de l’aquaplanage sont bien réels  : dérapage, perte de contrôle, glissement de la voiture sur la chaussée.

Si l’aquaplaning se produit sur une voie vide, le véhicule peut tourner sur lui-même sans rien heurter. Cependant sur une route fréquentée ou en cas de circulation dense, les conséquences peuvent être bien plus dramatiques !

En cas de fortes pluies ou d’averses, il est donc important de faire attention à l’aquaplaning.

Le risque d’aquaplanage est encore plus important lorsque la visibilité est limitée, notamment de nuit. La vision réduite ajoutée à la perte d’adhérence multiplie le risque d’aquaplanage.

Comment éviter l’aquaplaning?

Afin de limiter le plus possible les risques d’aquaplanage, plusieurs solutions existent.

Contrôler l’état des pneus pour prévenir l’aquaplaning

Tout d’abord il est important de bien contrôler la pression et l’état des pneus. Si vos pneumatiques sont sous gonflés, le risque d’aquaplanage est multiplié ! N’oubliez pas de surveiller les sculptures des pneus, moins elles sont profondes, moins l’eau est évacuée. C’est pourquoi insistons sur l’importance de vérifier régulièrement l’état des pneus afin de garantir une bonne adhérence à la route et de prévenir le phénomène d’aquaplaning.

Ne pas freiner brusquement pour éviter les risques d’aquaplanage

Un bon freinage peut également vous sauver de l’aquaplaning. Privilégiez toujours le frein moteur et ne soyez jamais brutal avec la pédale de frein. En effet, les gestes brusques augmentent les chances de déraper. Enfin, ne roulez pas sur les flaques d’eau, surtout si elles sont profondes.

Pensez à consulter nos autres conseils pour la conduite en cas d’adhérence et de visibilité réduites.


Plus d'articles ?

Conduire sous la pluie : quels feux en cas de pluie ? Qu’est ce qu’une suspension de voiture ? Comment vérifier l’état des pneus de voiture ?
Comment fonctionnent les freins d’une voiture ? Conduire quand l’adhérence des pneus à la route est réduite Comment démarrer une voiture et s’arrêter en voiture