Conduire quand l’adhérence des pneus à la route est réduite

Conduire quand l’adhérence des pneus à la route est réduite


Plusieurs facteurs peuvent réduire l’adhérence des pneus à la route et entraîner des dérapages ou allonger la distance de freinage. Une mauvaise adhérence des pneus nécessite donc d’adapter sa conduite. Voici quelques conseils pratiques lorsque les conditions sont plus dangereuses.

Les conditions qui réduisent l’adhérence des pneus à la route

De nombreuses conditions diminuent l’adhérence des pneus à la route. En cas de mauvaises conditions météorologiques ou d’obstacles, l’attention est de mise !

La neige, un facteur qui réduit l’adhérence des pneus à la route.
La neige, un facteur qui réduit l’adhérence des pneus à la route.

Pluie et neige : réduction de l’adhérence des pneus et de la visibilité

Par temps de pluie ou de neige, l’adhérence des pneus à la route est fortement réduite. Plusieurs éléments de la chaussée sont rendus particulièrement glissants, comme les marquages au sol (peinture), les plaques d’égout, les feuilles mortes. La probabilité de déraper sur ces surfaces est donc accrue. Dans certains cas, il peut même se produire un phénomène qui entraîne la perte totale du contrôle du véhicule : l’aquaplaning.

De plus lorsque la chaussée est mouillée, la distance de freinage est multipliée par deux. Sur route enneigée, cette distance est encore plus longue. C’est pourquoi vous devez être prévoyant et anticiper au mieux la conduite des autres usagers.

La luminosité et la visibilité en voiture sont réduites en cas de neige et de pluie. Malgré les essuie-glaces avant et arrière, la perception est altérée. N’hésitez pas à utiliser la ventilation pour éviter la buée, ainsi que vos feux de voiture.

Verglas : adhérence des pneus très faible et dangereuse

Une chaussée verglacée est extrêmement glissante. L’adhérence des pneus à la route est très faible, ce qui rend le véhicule quasi incontrôlable. La distance de freinage est bien entendu démultipliée également. Rouler sur du verglas augmente considérablement les risques d’accident et nécessite des précautions très particulières, comme nous l’évoquerons plus loin.

Graviers, plaques d’huile : obstacles à l’adhérence des pneus

Surveillez bien la chaussée, les obstacles à l’adhérence des pneus sont nombreux. Une plaque de gasoil ou d’huile d’un véhicule passé avant vous aura les mêmes effets qu’une plaque verglacée ! La présence de graviers sur la chaussée peut entraîner des dérapages également, surtout dans les courbes. Évitez ces obstacles autant que possible et si vous n’avez pas le choix, ralentissez.

Vitesse et adhérence des pneus à la route

Tout le monde n’en est pas forcément conscient, mais la vitesse diminue l’adhérence des pneus à la route. Plus vous roulez vite, plus vous aurez de chances de déraper et de provoquer un accident, surtout dans les virages.

Equipements spécifiques pour améliorer l’adhérence des pneus

Pneus hiver pour une meilleure adhérence des pneus

Les pneus neige, la meilleure solution pour une bonne adhérence des pneu à la route.
Les pneus hiver : la meilleure solution pour ne pas déraper sur la neige.

Pour minimiser la perte d’adhérence, il existe des pneus spécialement conçus, appelés pneus hiver (ou pneu neige). Leur structure augmente l’adhérence des pneus à la route et les rend donc plus adaptés pour la période d’hiver, sur sol mouillé, enneigé ou verglacé.  Leur utilisation diminue nettement le risque d’accident.

Les chaînes et les chaussettes pour augmenter l’adhérence des pneus

Vous pouvez mettre des chaînes sur vos roues pour augmenter l’adhérence des pneus sur route enneigée. Les chaînes sont autorisées uniquement dans certaines zones, qui seront signalées par un panneau. Des chaussettes à neige en textile existent aussi mais sont moins efficaces.

Adapter sa conduite en cas de faible adhérence des pneus à la route

Distances de sécurité et vitesse adaptées en cas de faible adhérence

Comme nous l’avons déjà dit, la vitesse est l’un des facteurs réduisant l’adhérence des pneus à la route. Réduisez donc votre allure et augmentez la distance de sécurité avec le véhicule qui vous précède, pour avoir le temps de réagir face aux dangers de toute sortes.

Perte d’adhérence des pneus : freiner progressivement

Si par mégarde vous dérapez sur une plaque de verglas ou sur de la neige par exemple, restez calme et ne freinez surtout pas brutalement. Au contraire, appuyez doucement et de manière répétée sur la pédale de frein. Un freinage sec et soudain en cas de perte d’adhérence des pneus à la route risquerait de bloquer vos roues.

Évitez les coups de volant pour assurer l’adhérence des pneus

Ne pas faire de coup de volant quand l'adhérence des pneus est réduite.
Évitez les coups de volant pour ne pas déraper.

Lorsque l’adhérence des pneus à la route est faible, un coup de volant trop brutal risquerait de vous faire déraper ou perdre le contrôle du véhicule. Conduisez avec souplesse pour éviter tout accident ou queue de poisson involontaire !

En suivant ces conseils, vous réduisez les risques d’accidents en cas de perte d’adhérence des pneus. Mais n’oubliez pas, de nombreuses autres situations dangereuses existent, comme la conduite de nuit par exemple.

Vous voulez passer votre Code de la Route ?
Vous désirez obtenir votre Permis Voiture ?