C'est l'heure
du goûter !

Chez lepermislibre, on ne fonctionne pas à l'essence mais... aux cookies ! Ils permettent d'améliorer votre expérience et mieux comprendre votre usage du site. Pas de panique 💛, vous pouvez choisir de manger la boîte, votre choix est modifiable à tout moment sur le site.

Vous souhaitez consulter notre politique de cookies ?

Signalisation du code de la route : les balises et leur signification

Les bornes et les balises de signalisation jonchent le réseau routier français. Il en existe un très grand nombre et leurs significations sont multiples. Dans cet article nous vous donnons toutes les clés pour bien les différencier et comprendre leur utilité.

SOMMAIRE

Passez le code pour 16x moins cher

Passez le code pour 16x moins cher

Je m'inscris au code

La différence entre bornes et balises

Le rôle des balises

Les balises ont pour finalité d’améliorer le confort de conduite des usagers ou de les alerter de la présence d’un danger, comme un virage dangereux, par exemple. Placées en amont, elles ont pour objectif d’attirer l’attention des usagers de la route, les incitant dès lors à redoubler de vigilance et à se montrer particulièrement prudents.

C’est ainsi qu’en présence de balises, les conducteurs sont invités à adopter un comportement routier adapté, tel que :

  • réduire la vitesse de leur véhicule
  • réaliser des contrôles visuels avant de poursuivre leur trajet
  • stopper le mouvement de leur véhicule lorsque cela s’avère nécessaire

On les retrouve le plus souvent sur le bord des routes où elles marquent la limite de la chaussée. Par ailleurs, elles sont souvent équipées de marquages rétro-réfléchissants très utiles lorsque la visibilité est réduite.

Le rôle des bornes

Implantées tout au long du réseau routier français, sur l’accotement, les bornes routières ont pour finalité d’informer les usagers de la route de leur position à un instant T.

Conformément à l’arrêté du 24 novembre 1967 inhérent à la signalisation des autoroutes et des routes, les bornes comprennent deux parties, sur lesquelles figurent des informations importantes :

  • une cartouche d’identification, sous forme de pavé rectangulaire blanc, sur laquelle sont inscrits une lettre et un numéro permettant à l’usager de savoir précisément sur quelle voie il se trouve
  • un sommet arrondi de couleur jaune ou rouge, sur lequel se trouve un chiffre ordonné qui permet au conducteur de se repérer facilement tout au long de cette voie

Les balises qui offrent un meilleur confort sur la route

Les délinéateurs

délinéateur (J6)
Un délinéateur (J6)

Les délinéateurs sont des balises blanches et noires pourvues de catadioptres, codifiées J6, placées tout au long des accotements d’une route, de manière à en matérialiser le tracé. Elles permettent de bien guider le conducteur sur la route, et s’avèrent particulièrement utiles lorsqu’il lui faut conduire de nuit

Les balises de virage

balise virage J1
Balise de virage (J1)
balise virage J4
Balise de virage (J4)
balise virage enneigé
Balise de virage fréquemment enneigé (J1 bis)

Elles permettent au conducteur de mieux visualiser et évaluer la courbe d’un virage, notamment si ce dernier présente un tracé particulièrement complexe. Il peut s’agir de simples balises blanches pourvues d’un réflecteur (codifiées J1), de balises blanches surmontées d’un capuchon rouge (codifiées J1 bis) spécifiques aux zones à neige, ou encore de balises à chevrons blancs et bleus (codifiées J4) qui complètent ou remplacent les balises J1.

Les balises d’intersection

balise d'intersection
Balise d’intersection (J3)

Il s’agit de balises cylindriques de couleur blanche, pourvues d’un bandeau rétro-réfléchissant rouge, codifiées J3. Elles matérialisent le début et la fin d’une intersection, de manière à avertir l’usager de sa présence, et lui permettre, à l’instar des panneaux d’intersection, d’anticiper et de respecter les règles de priorité à appliquer à cet endroit.

Les balises qui avertissent d’un danger

Les balises d’obstacle

balise de signalisation d'obstacle
Balise de signalisation d’un obstacle (J13)

Balises de couleur bleu et blanche (codifiée J13), elles avertissent le conducteur de la présence d’un obstacle ou d’un petit ouvrage d’art positionné trop près de la chaussée, qu’il s’agisse d’un pont, d’un abri, d’un passage à niveau, etc. Souvent accompagnées de panneaux de signalisation de danger spécifiques, elles permettent d’éviter les accidents de la route pouvant être provoqués par l’effet de surprise.

balise passage à niveau
Balise de passage à niveau

Notez qu’il existe aussi des balises d’obstacle spécifiques informant de la présence d’un chantier (ou d’une zone de travaux) de taille importante.

Les balises d’alignement

Ces balises de signalisation rectangulaires de couleurs blanche et rouge, codifiées K5c, sont souvent pourvues d’un signal lumineux clignotant. Elles sont destinées à signaler au conducteur qu’une zone dangereuse est à l’approche, qu’il s’agisse de travaux ou de tout autre obstacle n’étant pas habituellement présent sur la voie. Elles ont pour finalité d’indiquer clairement au conducteur les modifications apportées au tracé des voies, de manière à réduire les risques d’accident inhérents.

Bien qu’il s’agisse de balises temporaires, elles prévalent sur la signalisation permanente, au même titre que les panneaux temporaires prévalent sur les panneaux permanents.

Les balisent qui indiquent une voie à suivre

Les balises de musoir

balise de musoir
Balise de musoir (J14A)

De couleur verte et pourvues de deux flèches blanches, les balises de musoir sont codifiées J14A lorsqu’elle sont implantées seules, et J14B lorsque 6 à 12 balises sont implantées ensemble en forme de V. Ces balises routières ont pour vocation de prévenir le conducteur de la séparation de 2 courants de circulation et de lui indiquer la voie à emprunter, tout comme les panneaux de direction peuvent le faire.

Elles sont principalement utilisées pour les divergents sur lesquels le trafic est particulièrement dense.

Les balises de tête d’îlot

Balises carrées de couleur bleue, codifiées J5, elles invitent l’usager à contourner l’îlot central présent sur la voie, par la gauche ou par la droite, en fonction du sens de la flèche blanche coudée qui y figure.

Les balises de guidage

Le rôle des balises de guidage

Qu’elles soient temporaires ou permanentes, les balises de guidage, codées K5d, sont utilisées sur de nombreuses voies pour compléter les indications fournies aux usagers. Généralement implantées aux abords de la chaussée, elles ont pour vocation d’informer le conducteur de la délimitation d’une zone de travaux, de lui indiquer une restriction d’usage ou de lui signaler un aménagement spécifique.

Le code couleur des balises de guidage

Balises routières cylindriques dotées deux bandes réfléchissantes, les balises de guidage sont de différentes couleurs en fonction de la signalisation qu’elles doivent compléter :

  • les balises vertes renforcent le marquage continu permanent
  • les balises blanches renforcent le marquage au sol permanent
  • les balises jaunes renforcent les marquages au sol temporaires (marquages au sol jaunes)
balise renforcement marquage continu
Balise de renforcement d’un marquage continu

En conclusion, quelles qu’elles soient, les balises servent à faire respecter la réglementation routière en encadrant les mouvements des usagers de la route. Mais c’est également le cas de bien d’autres éléments de signalisation verticale et horizontale dont vous pourrez trouver les significations, rôles et finalités, dans les cours de code de la route dispensés en ligne par Lepermislibre.