En naviguant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus

Qu’est-ce que l’ESP ?

L’ESP est un dispositif électronique de contrôle de la trajectoire du véhicule, dans les cours de code de la route comme l’une des nouvelles technologies d’aide à la conduite. Il permet de renforcer la sécurité du véhicule et des passagers, en évitant les sorties de route et les accidents. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Nous vous expliquons tout !

SOMMAIRE

L'ESP et les cours de code de la route

L’ESP, une technologie d’aide à la conduite inscrite au code de la route

Définition de l’ESP 

L’ESP (Electronic Stability Program), également appelé ESC (Electronic Stability Control), est un dispositif électronique de contrôle de la trajectoire du véhicule. Il a vu le jour en 1990, sous l’impulsion de Bosch, à la demande des constructeurs automobiles BMW et Mercedes-Bentz. Il s’agit d’un dispositif de sécurité et d’aide à la conduite, tout comme l’AFU (Assistance au Freinage d’Urgence), l’ASR (Antipatinage des Roues) ou l’ABS (Antiblocage des Freins). Son action à pour but de corriger la trajectoire du véhicule, lorsque les roues ne répondent plus correctement au volant, et que le risque de sortie de route est ressenti. L’ESP fait partie des équipements obligatoires de voiture pour les modèles construits dès 2012.

Des capteurs électroniques pour détecter le risque

L’ESP comprend de nombreux capteurs électronique, placés à différents endroits stratégiques du véhicule et destinés à lui transmettre les informations qui lui permettront de fonctionner correctement : 

  • des capteurs de vitesse qu’on retrouve sur les roues,
  • un capteur d’accélération transversale, permettant de remarquer les mouvements latéraux qui sortent de l’ordinaire,
  • un capteur d’angle de braquage, qui permet à la fois de déterminer la vitesse et l’angle de braquage, 
  • un capteur de lacet, qui permet de surveiller les rotations que le véhicule effectue sur son axe vertical.
Passez le code pour 16x moins cher

Passez le code pour 16x moins cher

Je m'inscris au code

Fonctionnement de l’ESP

L’ESP agit comme une béquille, en déclenchant de manière sélective un freinage automatique, afin de corriger les écarts de trajectoire du véhicule :

  • dans le cas où le véhicule sous-vire, c’est à dire quand il tourne moins que prévu à cause de l’essieu avant qui glisse vers l’extérieur, l’ESP va freiner la roue arrière intérieure,
  • dans le cas où le véhicule survire, c’est à dire quand il tourne plus que prévu à cause de l’essieu arrière qui dérive vers l’extérieur, l’ESP va freiner la roue avant extérieure.

Si cette action s’avère insuffisante, l’ESP va procéder de la même façon sur les autres roues. Dans le même temps, il peut également réduire la puissance excédentaire des roues motrices en jouant sur l’accélérateur et l’antipatinage.

Finalité de l’ESP et réglementation du code de la route

L’objectif de l’ESP est de corriger la trajectoire d’un véhicule, quand ses roues ne répondent pas comme il faudrait aux mouvements du volant. En remettant le véhicule dans le droit chemin, il lui permet de conserver une trajectoire idéale.

Sa finalité est donc d’assurer la sécurité du conducteur, en évitant tout accident inhérent à une sortie de route ou une perte de contrôle de la voiture. L’ESP assure donc un rôle non négligeable quand on sait que, à l’instar du non-respect des limitations de vitesse ou de la conduite en état d’ivresse, les sorties de route provoquent chaque année de nombreux accidents graves et mortels.

Attention cependant, l’ESP ne dispense pas de respecter le code de la route ! Bien qu’il constitue une aide, il ne permet pas d’éviter toute perte de trajectoire. Vous devez bien entendu avoir une allure adaptée, respecter les règles de circulation et rester vigilant en toute situation.

ESP en panne

Que faire en cas de panne de l’ESP ?

Comme tout équipement, l’ESP peut s’user, dysfonctionner ou même tomber en panne ! Pour savoir si l’ESP de votre voiture fonctionne correctement, pensez à bien surveiller le voyant qui le représente sur votre tableau de bord. Vous le reconnaîtrez facilement par sa couleur orange et son icône représentant une voiture qui dérape. Si l’ESP fonctionne correctement, ce voyant ne doit s’afficher qu’au démarrage de votre véhicule ou en cas d’utilisation du système. S’il reste allumé en dehors de ces deux cas, n’hésitez pas emmener votre véhicule au garage, car rouler avec un ESP défectueux ou en panne, vous mettra en danger.

L’ESP fait partie des équipements qui vont être vérifiés, comme le prévoit le code, lors du contrôle technique. En cas de voyant défectueux ou non fonctionnel lors de ce contrôle, votre véhicule sera recalé et vous devrez procéder aux réparations inhérentes avant de repasser une contre-visite.

Sachez enfin qu’il est possible de débrancher temporairement l’ESP, comme par exemple, pour faciliter le démarrage de votre véhicule dans la neige. Toutefois, pour des raisons évidentes de sécurité, cette action doit rester exceptionnelle ! 

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce que prévoit le code pour l’ASR, l’ESP ou tout autre élément de sécurité routière, n’hésitez pas à consulter les cours de notre auto-école en ligne Lepermislibre.


Plus d'articles ?

Marquage au sol jaune : influence sur le stationnement et la circulation Franchissement d’une ligne continue : interdictions et exceptions Les feux de signalisation : que signifient les feux signalétiques ? Refus de priorité au passage piéton et retrait de points : le code de la route modifié
Rond point et carrefour à sens giratoire : quelles différences ? Stationnement réglementé et limité : comprendre les règles Les spécificités du code de la route pour les trottinettes électriques