• Code
  • Permis
  • Assurance
  • CPF
Je m'inscris

Jeune conducteur et points sur le permis : la période probatoire

Je souhaite être rappelé

Votre permis de conduire à 729€ !

Je m’inscris

Après avoir réussi l’épreuve du permis de conduire, les jeunes conducteurs sont soumis à une période probatoire pendant laquelle ils doivent faire leurs preuves. Le nombre de points d’un jeune conducteur est limité et les sanctions en cas d’infractions ont des répercussions plus importantes, cela dans le but de sensibiliser les conducteurs novices à la sécurité routière.

Nombre de points d’un jeune conducteur en permis probatoire

Qu’est-ce que le permis probatoire ?

Le permis probatoire concerne tous les conducteurs titulaires d’un premier permis de conduire, peu importe la catégorie. Durant cette période, on ne vous considère pas encore comme un conducteur aguerri. C’est pourquoi vous ne disposez pas du même nombre de points comme jeune conducteur que comme usager confirmé.

À noter : les personnes ayant repassé le permis après avoir subit une annulation ou invalidation sont également soumis au permis probatoire dans certains cas.

Jeune conducteur et points : comment ça fonctionne ?

Suite à l’obtention du permis de conduire, le nombre de points pour un jeune conducteur est de 6 seulement, contre 12 pour un permis “confirmé”. Chaque année, de nouveaux points sont crédités sur votre permis, jusqu’à atteindre ces 12 points et ainsi la fin du permis probatoire.

Le nombre de points obtenus chaque année dépend du type de formation suivie :

Attention, ces délais ne sont valables que vous si vous ne commettez pas d’infractions entraînant la perte de points.

jeune conducteur points
Pour les jeunes conducteurs, les points sont ajoutés progressivement sur le permis, avec un capital initial de 6 points suite à la réussite à l’examen.

Les autres limites pour les jeunes conducteurs

Outre le capital de points, un jeune conducteur est soumis à d’autres limitations. Les limitations de vitesse sont inférieures aux permis confirmés, notamment sur les voies rapides. Le taux d’alcool au volant est également abaissé à 0.2 g/l. Ce seuil est très faible, on parle même de “tolérance zéro”. N’oubliez pas également d’accrocher le “A” à l’arrière de votre voiture, où vous vous exposez à une amende de 22 euros !

La perte de points pour les jeunes conducteurs  

perte de points jeune conducteur
La perte de points pour un jeune conducteur est très dissuasive ! Un moyen de sensibiliser au maximum les nouveaux usagers à la sécurité routière.

Jeunes conducteurs : des points précieux !

Les jeunes conducteurs sont soumis aux mêmes pénalités que les conducteurs confirmés en cas d’infraction. Mais avec un capital initial de 6 point seulement, cela va très vite ! Un excès de vitesse de plus de 50 km/h entraîne le retrait de 6 points, soit possiblement la totalité et l’obligation de repasser votre permis. Griller un feu rouge ou téléphoner au volant vous coûtera 3 points, tout comme un arrêt ou stationnement dangereux. Soyez donc particulièrement prudent, la perte de points pour les jeunes conducteurs ne pardonne pas !

Perte de points : les jeunes conducteurs bloqués pendant 3 ans

La perte de points comme jeune conducteur stoppe le crédit annuel de points pendant la période probatoire. En cas d’infraction, vous pourrez donc récupérer uniquement le ou les points perdus, mais aucun nouveau point ne sera ajouté à votre permis jusqu’à la fin de votre période probatoire. De plus, vous devrez attendre à nouveau 3 ans à partir de votre la date de l’infraction pour que votre période probatoire se termine et pour bénéficier des 12 points complets du permis de conduire. Raison de plus pour faire attention !

La récupération des points pour les jeunes conducteurs

récupération points jeune conducteur
La récupération de points pour les jeunes conducteurs peut s’effectuer via des stages.

Il existe des méthodes qui permettent la récupération de points pour les jeunes conducteurs.

Récupérer des points lors d’un stage volontaire

Si vous le souhaitez, vous avez la possibilité d’effectuer un stage volontaire pour récupérer jusqu’à 4 points en une seule fois. Toutefois, le nombre de points qu’un jeune conducteur peut récupérer est limité en fonction du plafond pour l’année en cours (6 points la première année, 8 la deuxième ou 9 en cas de conduite accompagnée, etc). De plus, vous ne pouvez pas réaliser un tel stage si vous avez perdu tous vos points. Vous devrez repasser les épreuves. De nombreux candidats choisissent de s’inscrire aux examens en candidats libres, une méthode plus flexible et moins chère.

Stage obligatoire pour la récupération de points

Suite à une infraction entraînant un retrait de 3 points ou plus, un stage de récupération de points pour le jeune conducteur est obligatoire. Ces stages ont pour but de sensibiliser les conducteurs à la sécurité routière. Ils sont payants et peuvent être effectués dans des centres agréés par la préfecture.

Jeunes conducteurs, vos points sont précieux ! Ne prenez aucun risque, conduisez prudemment et assurez-vous de connaître la signification des panneaux du code de la route sur le bout des doigts.

Articles similaires

Le certificat de cession d’un véhicule est un document concernant les personnes désirant acheter, vendre ou céder un véhicule. Comment l’utiliser ?

Le certificat de cession d’un véhicule : dans quels cas l’utiliser ?

Savez-vous ce qu’est le permis de conduire probatoire ? Qui est concerné, quelles sont les règles à suivre et les sanctions en cas d’infraction, c’est ici !

Permis de conduire probatoire : définition et explications

Connaissez-vous les risques et les sanctions de la conduite sans permis ? Délit grave et lourd de conséquences, voici ce qu’en dit le code de la route.

Conduite sans permis : quelles sanctions et quels risques ?

Pour le permis ou en cas d’accident, savoir faire un constat est indispensable. Comment faire ? De combien de temps dispose-t-on ? La réponse ici !

Le constat amiable : comment faire ? Combien de temps a-t-on ?

Découvrez quelles sont les différentes classes de contraventions en cas d’infraction au code de la route, et comment payer ou contester une contravention.

Code de la route : types d’infractions et contraventions

Découvrez la réglementation du code de la route et les sanctions prévues lorsqu’un usager refuse d’obtempérer à une intervention des forces de l’ordre.

Refus d’obtempérer : que dit le code de la route ?

Pneus neige, limitation à 90, nouveaux radars… Découvrez les évolutions du code de la route en 2021 !

Les nouveautés du code de la route en 2021

Tout titulaire d’un permis de conduire (B, A, A1, etc.) est tenu de respecter des limitations de vitesse sur le réseau routier français. En cas d’excès de vitesse, le conducteur s’expose à une amende et à des sanctions en fonction du niveau de l’infraction au code de la route. Quelle est la réglementation sur les …

Excès de vitesse : les sanctions et amendes