C'est l'heure
du goûter !

Chez lepermislibre, on ne fonctionne pas à l'essence mais... aux cookies ! Ils permettent d'améliorer votre expérience et mieux comprendre votre usage du site. Pas de panique 💛, vous pouvez choisir de manger la boîte, votre choix est modifiable à tout moment sur le site.

Vous souhaitez consulter notre politique de cookies ?

Régulateur de vitesse : définition & conseils utilisation

Équipement indispensable pour contrôler votre véhicule, le régulateur de vitesse permet de stabiliser automatiquement la vitesse lors de longues distances. Souvent confondu avec le limiteur de vitesse, le régulateur de vitesse n’a pourtant pas les mêmes fonctions. Quel est son rôle ? Comment l’utiliser ? Zoom de Lepermislibre pour tout savoir sur cet équipement de la voiture et réussir haut la main votre permis de conduire.

SOMMAIRE

Définition et rôle du régulateur de vitesse

Le régulateur de vitesse est un système d’aide à la conduite qui permet à un conducteur de fixer automatiquement la vitesse de son véhicule.

En 1945, un ingénieur mécanicien américain du nom de Ralph Teedor, est l’inventeur qui a créé le régulateur de vitesse. Aveugle depuis son plus jeune âge, il crée le régulateur de vitesse suite à un passage en voiture particulièrement agaçant dans la voiture de son avocat. Le 1er régulateur de vitesse fut installé sur une Chrysler Imperial en 1958.

Au fil des années et des améliorations, le régulateur de vitesse prend diverses appellations : Controlmatic, Touchomatic, Pressomatic.

Le conducteur fixe ou programme la vitesse souhaitée via une commande du régulateur. Ce dernier prend le relais de manière automatique pour maintenir une vitesse de croisière constante tout au long du voyage – sans intervention du conducteur sur la pédale d’accélération.

Bon à savoir : Où se trouve le régulateur de vitesse dans ma voiture ?

Le régulateur de vitesse est une commande installée généralement sur un comodo à gauche du volant ou sur le volant lui-même suivant les modèles de véhicule. Quant au symbole du régulateur de vitesse, il représente un cadran avec une flèche pointant sur la vitesse programmée.

Dans quelle situation utiliser le régulateur de vitesse ?

L’utilisation du régulateur de vitesse est réalisable dans des conditions de route bien précises. Il est fortement recommandé de mettre en marche son régulateur de vitesse sur des grandes lignes droites, avec un trafic fluide, soit sur des routes de type départementales, autoroutes ou nationales.

Tester gratuitement le code de la route

Tester gratuitement le code de la route

Je m'inscris

A contrario, plusieurs situations de route sont fortement déconseillées à l’utilisation du régulateur de vitesse :

  • en agglomération, où le trafic routier est souvent dense. Sans compter la diversité des usagers de la route présents (cyclistes, piétons, camions, autocars et bus, etc.) ;
  • en route descendante, car le conducteur aura tendance à freiner, désactivant de fait le régulateur de vitesse ;
  • sur une chaussée glissante (pluie, verglas), car le conducteur peut perdre le contrôle de son véhicule. A noter que le système antipatinage de certains modèles de véhicules désactive automatiquement le régulateur de vitesse en cas de mauvaise adhésion des roues motrices à la route ;
  • sur une route comportant beaucoup de virages. Le conducteur est obligé d’effectuer des manœuvres fréquentes : changement de vitesses, accélération et freinage.

Comment fonctionne un régulateur de vitesse ?

Le système d’aide à la conduite que constitue le système du régulateur de vitesse se décompose ainsi :

1. un capteur de la vitesse du véhicule installé à la sortie de la boîte de vitesses. Il est parfois couplé avec le système antiblocage de roues ABS ;

2. une unité de contrôle moteur ou l’Engine Control Module (ECM).

Le conducteur enclenche la mise en marche du régulateur de vitesse en programmant une vitesse souhaitée. Le capteur de vitesse envoie la consigne de vitesse à l’unité de contrôle moteur. En parallèle, le capteur de vitesse endosse le rôle de la pédale de l’accélérateur et ajuste en permanence le régime moteur au regard de la vitesse programmée. Sur les véhicules récents sans câble d’accélérateur, le capteur de vitesse contrôle le micromoteur de commande des gaz.

Bon à savoir

A noter que le régulateur de vitesse s’active dès que la voiture franchit une vitesse variable entre 30 à 50 km/h selon les modèles de véhicules. En dessous, le système se coupe automatiquement.

Comment l’actionner et le désactiver ?

Les commandes du régulateur de vitesse se trouvent généralement sur le volant avec plusieurs boutons à actionner, ou sur un comodo à la gauche dudit volant.

Actionner le régulateur de vitesse

Les commandes disponibles sur le régulateur varient en fonction des modèles de véhicules. Pour actionner le régulateur de vitesse, il suffit d’appuyer généralement sur le bouton « set » et d’entrer par pressions successives la vitesse souhaitée (110, 120, 130 km/h), puis selon le type de boîtes de vitesse :

  • sur une boîte automatique, le régulateur de vitesse ajuste la vitesse pour trouver sa vitesse de croisière ;
  • sur une boîte de vitesses manuelle, le conducteur doit au préalable effectuer toutes les manœuvres (changement de vitesse) pour atteindre la vitesse souhaitée. Le régulateur prend le relais dès que la vitesse programmée est atteinte.

Désactiver le régulateur de vitesse

Pour désactiver le système du régulateur de vitesse, le conducteur doit simplement sélectionner la commande prévue à cet effet sur le volant. Suivant les modèles de véhicule, le changement du mode régulateur à un mode classique peut être à la fois un bouton « cancel » que des boutons indiquant une flèche à droite (>) ou à gauche (<).

La désactivation du régulateur de vitesse peut également être temporaire. En cause, une intervention du conducteur (ex. : freinage, appui prolongé sur la pédale d’embrayage, dépassement) ou des conditions de route dangereuses (manque d’adhérence des pneus, régime moteur élevé, température élevée des freins, vitesse en dessous de 30km/h). Dans ce cas, le mode veille est activé. Le conducteur doit généralement programmer de nouveau le régulateur de vitesse manuellement.

Quelle est la différence entre un limiteur et un régulateur de vitesse ?

Souvent confondus, le régulateur et le limiteur de vitesse sont deux dispositifs d’aide à la conduite. Ils permettent tous deux d’adopter une conduite confortable, mais ont pourtant des missions très différentes.

Le limiteur de vitesse – connu également sous le nom de Dispositif Limiteur Réglable de la Vitesse (DLRV) – est un outil de bridage de la vélocité du véhicule. Son fonctionnement est très différent du régulateur de vitesse, puisqu’il permet au conducteur de circuler normalement dans son véhicule en effectuant toutes les manœuvres au volant – changement de vitesses, freinage et accélération – jusqu’à une vitesse limite programmée. Une fois la limite de vitesse atteinte, la pédale d’accélérateur se coupe.

Ainsi, le limiteur de vitesse est un outil efficace pour éviter tout excès de vitesse. Un signal sonore se déclenche dès que la vitesse limite programmée est dépassée.

Bon à savoir

A partir de juillet 2022 tous les véhicules neufs seront obligatoirement équipés d’un limitateur de vitesse !

Selon une des dernières directives de la commission Européenne, tous les véhicules mis en circulation dès juillet 2022, seront équipés obligatoirement d’un limiteur de vitesse intelligent. Ce système d’adaptation intelligente de la vitesse (AIV) permet de respecter la vitesse réglementaire autorisée. Via une caméra et un traceur GPS, le dispositif intelligent est capable de reconnaître les limitations en vigueur sur la route empruntée. L’AIV agit sur la pédale d’accélérateur en la faisant vibrer et peut déclencher un signal sonore pour prévenir le conducteur en cas de dépassement de la vitesse maximale autorisée.

Est-ce que l’on consomme plus avec un régulateur de vitesse ?

Dans des conditions d’utilisation optimale (de grandes lignes droites sur autoroute, nationale et départementale), le régulateur de vitesse peut être une aide précieuse pour réduire sa consommation de carburant.

En effet, les avantages du régulateur de vitesse vont permettre au conducteur d’adopter une vitesse constante et d’éviter les accélérations intempestives ainsi que les à-coups (débrayage, accélération). Des manœuvres souvent gourmandes en consommation d’énergie.

D’autre part, outre l’aspect économique et écologique pour l’environnement, sachez que la fonction première du régulateur de vitesse est de vous permettre d’adopter une conduite sécurisée et responsable.

Le régulateur de vitesse est un système ingénieux d’aide à la conduite. Ce dispositif de confort ne doit pourtant pas vous faire oublier les réflexes à avoir au volant de votre véhicule. Jeune permis ou conducteur expérimenté, gardez votre vigilance intacte pour respecter les règles de base de la Sécurité routière et du Code de la route !