C'est l'heure
du goûter !

Chez lepermislibre, on ne fonctionne pas à l'essence mais... aux cookies ! Ils permettent d'améliorer votre expérience et mieux comprendre votre usage du site. Pas de panique 💛, vous pouvez choisir de manger la boîte, votre choix est modifiable à tout moment sur le site.

Vous souhaitez consulter notre politique de cookies ?

Tarif assurance auto

L’assurance auto est une dépense incontournable pour chaque conducteur. Il faut dire qu’avoir une voiture exige un certain budget pour couvrir les frais liés au véhicule, l’entretien, l’essence et l’assurance auto. Nous allons passer en revue les tarifs de l’assurance auto, voir comment ils sont calculés, le prix moyen, l’assurance auto la moins chère, sans oublier des conseils pour baisser le prix de son assurance auto. 

SOMMAIRE

Comment est calculé / fixé le tarif assurance auto ?

Le tarif d’assurance auto dépend de nombreux critères. Le premier est évidemment le choix de la formule d’assurance auto. En effet, les prix ne sont pas les mêmes entre une assurance au tiers, une assurance au tiers plus et une assurance tous risques. Il faut aussi savoir que les tarifs d’assurance auto sont libres. Ils sont établis principalement à partir de statistiques qui révèlent que certaines catégories de véhicules et de conducteurs sont plus responsables d’accidents graves que d’autres. 
Pour plus d’informations sur ce sujet découvrez notre article : Comment est calculé mon tarif d’assurance auto ?

Besoin d'une assurance auto au meilleur prix ?

Besoin d'une assurance auto au meilleur prix ?

Obtenir un devis gratuitement

Quels sont les critères qui impactent le plus sur mon tarif d’assurance auto ?

Sont pris en compte des critères liés au véhicule et des critères liés au conducteur. 

Pour le véhicule, la compagnie d’assurance s’intéresse à ses caractéristiques et à son usage. Dans les critères, on retrouve la marque, le modèle et parfois la finition de la voiture, l’âge et la valeur d’achat, le mode d’achat (occasion, neuf, leasing…) et la puissance fiscale du véhicule. L’assureur n’hésite pas non plus à savoir le type de motorisation et le carburant utilisés : essence, diesel, hybride, électrique. 

Pour l’usage du véhicule, les points intéressants sont le lieu de stationnement, le kilométrage annuel, les trajets réalisés, la fréquence d’utilisation et le prêt du véhicule. 

Pour les critères relatifs au conducteur, on retrouve l’âge, le sexe, la situation maritale, la profession (ou activité), le lieu d’habitation, le type de permis et l’ancienneté du permis. Le dernier point primordial se porte sur les antécédents de conduite que l’on retrouve sur le relevé d’information. En plus de noter l’historique du conducteur sur ses 5 dernières années, est indiqué le bonus-malus, le fameux coefficient de réduction-majoration.  

Quelle différence entre cotisation d’assurance et prime d’assurance ?

Bonne question ! La cotisation d’assurance est la somme que chaque assuré va devoir payer chaque mois à sa compagnie d’assurance auto. C’est souvent le montant que l’on retrouve sur un échéancier pour un paiement mensuel, voire trimestriel. La prime d’assurance représente, pour certains spécialistes, la somme globale constituée par toutes les cotisations mensuelles sur l’année. En pratique, ces deux notions restent floues pour la plupart des Français qui n’hésitent pas à employer l’une ou l’autre pour parler des dépenses liées à leur contrat d’assurance auto. 

Quel est le prix moyen d’une assurance auto ?

Les prix moyens varient selon la formule choisie. En 2020, pour souscrire une assurance au tiers, il fallait prévoir un budget de 528 euros en moyenne à l’année. Il fallait compter 596 euros pour une formule au tiers plus et 715 euros pour une assurance tous risques (source). Si les prix moyens varient selon les formules choisies, ils diffèrent également selon les régions. Dans certaines régions, cela coûte plus cher d’être conducteur. C’est le cas de l’Île-de-France. À l’inverse, la Bretagne fait partie des régions où l’assurance auto est la moins onéreuse pour les conducteurs. 

Quelle est l’assurance auto la moins chère ?

La formule d’assurance auto la moins chère est l’assurance au tiers, dite également assurance responsabilité civile. C’est elle qui affiche les tarifs les plus bas dans l’univers de l’assurance auto. Cela s’explique en grande partie dans le sens où elle propose la couverture de garanties la plus basse. Avec cette formule, l’assurance ne couvre que les dommages matériels et corporels causés aux tiers si vous êtes reconnu responsable du sinistre. Si votre voiture est abîmée ou si vous êtes blessé, vous n’aurez aucune indemnité de la part de votre compagnie d’assurance. La note peut s’avérer très salée en cas d’accident ! D’où l’intérêt de bien réfléchir à la meilleure formule d’assurance auto, en ne prenant pas en compte uniquement l’aspect financier. 

Comment baisser/négocier le prix de son assurance auto ?

N’hésitez pas à négocier le prix de votre assurance auto pour payer moins cher en faisant jouer l’argument de la concurrence. La meilleure chose à faire est de prendre rendez-vous avec un conseiller de votre compagnie d’assurance. Préparez votre entretien et votre argumentaire en vous renseignant au préalable sur les offres du marché. L’idéal est d’avoir quelques devis en main, histoire de pouvoir négocier avec votre assureur les tarifs de votre contrat et/ou les garanties. Bien entendu, si vous êtes chez cet assureur depuis quelques mois seulement, l’opération sera certainement délicate. Après si vous êtes un client fidèle, sans déclaration de sinistre responsable, vous avez toutes vos chances et surtout vous avez raison d’essayer ! 

Certains assurés n’hésitent pas à faire appel à des courtiers en assurance. Leur rôle est notamment de vous aider à étudier les offres les plus intéressantes du marché. De nombreux courtiers prennent également le relais auprès de la société d’assurance. 

Si vraiment votre assureur ne veut rien entendre, rien ne vous empêche d’en changer si vous avez un an d’ancienneté. Vous pouvez résilier en toute simplicité grâce à la loi Hamon ou la loi Chatel. 

Peut-on changer d’assurance auto si le tarif change ?

Oui… Et non ! Si votre cotisation augmente de façon injustifiée, vous avez le droit de résilier votre contrat et donc de changer d’assurance auto. C’est souvent un motif légitime de résiliation hors échéance…. Toutefois, il faut être vigilant sur ce point ! Très souvent, les contrats n’hésitent pas à mentionner un pourcentage d’augmentation minimal qu’il est nécessaire d’atteindre pour que le conducteur assuré puisse demander une résiliation. Normalement, tous ces points figurent dans le chapitre « Résiliation » de votre contrat d’assurance auto. 

Si c’est encadré par le contrat, lors d’une augmentation de sa cotisation, l’assuré a deux possibilités. Il peut demander à sa compagnie d’assurance d’être assuré à l’ancien tarif ou il peut choisir de résilier son contrat et donc de changer d’assureur. Rappelons que l’assureur a le droit d’augmenter ses tarifs mais généralement il est soumis à un encadrement de cette pratique. 

Besoin d'une assurance auto au meilleur prix ?

Besoin d'une assurance auto au meilleur prix ?

Obtenir un devis gratuitement