Lepermislibre annonce son projet d’introduction en bourse sur Euronext Growth® Paris

En savoir plus
  • Code
  • Permis
  • Assurance
  • CPF
Je m'inscris

Les radars routiers : l’essentiel à savoir !

Le contrôle de la vitesse est un sujet central des autorités pour préserver la sécurité de tous les usagers sur la route. La mise en place des radars routiers remplit cet objectif du gouvernement. Comment fonctionnent-ils ? Quels sont les différents types de radar sur la route ? Et enfin, quelles sont les sanctions en cas de dépassement de la vitesse autorisée ?

SOMMAIRE

Qu’est-ce qu’un radar routier ?

A quoi servent les radars ?

Un conducteur sur la route se doit de respecter les règles de la Sécurité routière. Cependant, les usagers ont tendance à appuyer sur la pédale d’accélérateur, ce qui se traduit par des dépassements des limitations de vitesses autorisées.

Les radars routiers ou systèmes de « contrôle et de sanction automatisés » créés en 2003 incitent les conducteurs à surveiller leur vitesse sur la route.

radar

Les comportements dangereux au volant provoquent en effet tous les ans plusieurs milliers d’accidents de la route, souvent mortels. Ainsi, la mortalité routière due à la vitesse excessive est en moyenne de 30% chaque année.

La création des radars routiers répond ainsi à un objectif simple : réduire le nombre d’accidents sur la route et, en conséquence, baisser le chiffre de la mortalité routière en France.

Depuis leur instauration en 2003, les radars routiers ont permis de réduire le nombre de morts sur la route : 7 655 tués sur les routes en 2002 contre 2 944 en 2021 (Source).

A noter que les avertisseurs de radars (applications mobiles) ont tendance depuis leur création à moduler voire freiner l’impact des radars routiers sur les chiffres de la mortalité routière depuis 2014 (Source).

Je m’inscris

Passez le code pour 16x moins cher

Je m’inscris

Comment fonctionnent les radars ?

Les radars routiers font partie du paysage classique du réseau routier et autoroutier français. Pourtant, très peu de conducteurs connaissent le fonctionnement d’un radar routier.

Un radar routier mesure la vitesse des véhicules en circulation sur un axe routier en utilisant le principe de l’effet Doppler-Fizeau :

  1. Le radar émet une onde électromagnétique dans une direction précise ;
  2. tout véhicule à sa portée réfléchit cette onde vers le radar. L’onde réfléchie a une fréquence différente de l’onde émise ;
  3. La différence de fréquence entre les deux ondes permet de donner une estimation de la vitesse du véhicule en mouvement ;
  4. A partir de là, le radar routier permet de savoir si le conducteur du véhicule est en infraction par rapport aux limitations de vitesse autorisées sur l’axe routier contrôlé ;
  5. En cas d’infraction constatée, le véhicule est flashé (une photo du véhicule est prise par le radar), puis envoyée au Centre national de traitement (CNT) pour décryptage ;
  6. Les autorités procèdent à l’identification automatisée de la plaque d’immatriculation du véhicule ;
  7. Un avis de contravention est établi selon la classe d’infraction constatée et envoyée au domicile du conducteur.

Quels sont les différents types de radars ?

Le parc de radar routier en France se compose de 4 447 dispositifs au 1er septembre 2022.

1. Les radars fixes :

Ces types de radars routiers ont vocation à être implantés durablement sur des lieux dangereux.

Les radars de contrôle de la vitesse fixes

Les radars de franchissement

Le radar feu rouge qui comme son nom l’indique est placé à un feu de signalisation. Le contrôle s’effectue via deux flashs : le premier lors du franchissement du véhicule de la ligne en pointillée (ligne d’effet) à un feu rouge, le second si le véhicule en infraction continue sa route.

Le radar de passage à niveau dont le fonctionnement est quasi identique au radar feu rouge. La seule différence est que le 2e flash est émis en tenant compte de l’alternance d’allumage des feux de passage à niveau. La photo doit ainsi mettre en évidence le feu allumé.

Les radars pédagogiques

Ce type de radar est le seul à contrôler la vitesse sans émettre de verbalisation en cas d’infraction. Le radar pédagogique se compose d’un dispositif affichant la vitesse des usagers lors de leur approche selon un code couleur : en vert, la vitesse autorisée ; en rouge, le dépassement de vitesse.

2. Les radars mobiles ou déplaçables :

Ces types de radar routier peuvent changer facilement de lieu d’implantation suivant les circonstances ou les objectifs des forces de l’ordre.

Les radars de vitesse embarqués

Ce type de radar est utilisé à bord des véhicules des forces de l’ordre lors de contrôles routiers. Positionné à l’intérieur ou l’extérieur du véhicule de gendarmerie ou de police, le radar de vitesse embarqué permet de détecter les excès de vitesse avec une marge d’erreur de – ou +5 km/h par rapport à la limitation de vitesse autorisée.

Les voitures radars

La voiture radar comporte un dispositif de contrôle embarqué dans le véhicule des forces de l’ordre. La marge d’erreur pour le contrôle de vitesse est de – ou +10 km/h par rapport à la limitation de vitesse autorisée.

Les radars autonomes

Ce type de radar est également appelé radar de chantier. Fonctionnant sur batterie, ce type de radar mobile remplit un double objectif :

Où sont généralement positionnés les radars ?

L’implantation des radars routiers est déterminée généralement par les préfets des régions :

Quelles sont les sanctions suite à un contrôle radar ?

Tout propriétaire d’un véhicule en infraction de vitesse contrôlée est soumis à des sanctions prévues par le Code de la route. Généralement, la sanction d’un radar routier peut prévoir selon le niveau de l’excès de vitesse constatée par rapport à la limitation autorisée :

Tableau des sanctions en cas d’infraction constatée par radar routier :

Type d’excès de vitesseClasse de contraventionAmende forfaitaireAmende maximaleRetrait de point
< 20 km/h sur une limitation inf. ou égale 50 km/h 4e 135€ 750€ 1
< 20 km/h sur une limitation sup. ou égale 50 km/h 3e 68€ 450€ 1
Dépassement entre 20 et 30 km/h 4e 135€ 750€ 2
Dépassement entre 30 et 40 km/h 4e 135€ 750€ 3
Dépassement entre 40 et 50 km/h 4e 135€ 750€ 4
Dépassement sup. ou égal à 50 km/h5e  1 500€Suspension du permis, confiscation du véhicule, stage récupération des points  6
Récidive d’excès sup. ou égal à 50 km/h  DélitPeine de 3 mois de prison3 750€Suspension du permis, confiscation du véhicule, stage récupération des points 6

Le respect de la vitesse autorisée est une condition obligatoire pour garantir la sécurité de tous sur la route. Aussi, les radars routiers participent activement à la Sécurité routière des usagers.

Articles similaires

Le certificat de cession d’un véhicule est un document concernant les personnes désirant acheter, vendre ou céder un véhicule. Comment l’utiliser ?

Le certificat de cession d’un véhicule : dans quels cas l’utiliser ?

Jeunes conducteurs, vos points sont comptés ! Voici comment déterminer le nombre de points pour un jeune conducteur et quoi faire en cas de perte de points.

Jeune conducteur et points sur le permis : la période probatoire

Savez-vous ce qu’est le permis de conduire probatoire ? Qui est concerné, quelles sont les règles à suivre et les sanctions en cas d’infraction, c’est ici !

Permis de conduire probatoire : définition et explications

Connaissez-vous les risques et les sanctions de la conduite sans permis ? Délit grave et lourd de conséquences, voici ce qu’en dit le code de la route.

Conduite sans permis : quelles sanctions et quels risques ?

Pour le permis ou en cas d’accident, savoir faire un constat est indispensable. Comment faire ? De combien de temps dispose-t-on ? La réponse ici !

Le constat amiable : comment faire ? Combien de temps a-t-on ?

Découvrez quelles sont les différentes classes de contraventions en cas d’infraction au code de la route, et comment payer ou contester une contravention.

Code de la route : types d’infractions et contraventions

Découvrez la réglementation du code de la route et les sanctions prévues lorsqu’un usager refuse d’obtempérer à une intervention des forces de l’ordre.

Refus d’obtempérer : que dit le code de la route ?

Pneus neige, limitation à 90, nouveaux radars&#8230; Découvrez les évolutions du code de la route en 2021 !

Les nouveautés du code de la route en 2021

Tout titulaire d’un permis de conduire (B, A, A1, etc.) est tenu de respecter des limitations de vitesse sur le réseau routier français. En cas d’excès de vitesse, le conducteur s’expose à une amende et à des sanctions en fonction du niveau de l’infraction au code de la route. Quelle est la réglementation sur les &hellip;

Excès de vitesse : les sanctions et amendes