C'est l'heure
du goûter !

Chez lepermislibre, on ne fonctionne pas à l'essence mais... aux cookies ! Ils permettent d'améliorer votre expérience et mieux comprendre votre usage du site. Pas de panique 💛, vous pouvez choisir de manger la boîte, votre choix est modifiable à tout moment sur le site.

Vous souhaitez consulter notre politique de cookies ?

L’angle mort en voiture : l’essentiel à connaître

L’angle mort est une notion essentielle à connaître dans l’apprentissage de la conduite, mais également pendant toute la vie du conducteur. Véritable ennemi des automobilistes, l’angle mort est la cause de nombreux accidents. Il est important de savoir ce qu’est l’angle mort, où il se trouve, dans quelles situations le contrôler, etc. Lepermislibre fait un point complet sur l’angle mort en voiture. 

SOMMAIRE

Pourquoi dit-on « angle mort » et que cela signifie-t-il ? 

Dans une voiture, plusieurs champs de vision sont naturels et complétés par les rétroviseurs pour les conducteurs. Malheureusement, certaines zones restent invisibles, ce sont ces zones qu’on appelle « angle mort ». L’angle mort correspond donc à la zone invisible du champ de vision du conducteur. Cette zone est comprise entre la zone relative à la vision latérale du conducteur et celle que le conducteur peut voir grâce à son rétroviseur latéral droit ou gauche. 

Où se trouve l’angle mort ? 

L’angle mort se retrouve sur de nombreuses zones en voiture et multiplie ainsi les dangers.

  • Les angles morts latéraux arrière

Il s’agit de deux angles morts qui se situent de part et d’autre de la voiture qui prennent la forme de deux triangles partant de l’arrière de la portière avant. 

  • Les angles morts oubliés 

De manière logique, certains endroits offrent une visibilité très limitée au conducteur. C’est par exemple le cas de la zone juste devant le capot de la voiture, mais aussi juste en-dessous du pare-brise arrière. Le danger est de ne pas voir une borne, un plot sur un trottoir, un animal, etc. Sans oublier les angles morts de carrosserie, il s’agit des montants de carrosserie qui gênent le conducteur. 

Dans quelles situations contrôler un angle mort ? 

Lors de l’apprentissage de la conduite, les moniteurs d’auto-école n’hésitent pas à insister sur les situations dans lesquelles il est primordial de contrôler un angle mort. Ne pas vérifier coûte de nombreux points lors du permis de conduire ! 

Lors d’un trajet en voiture, voici les situations les plus fréquentes qui nécessitent la vérification de l’angle mort

  • Lors d’un changement de direction à une intersection 
  • Avant un changement de file
  • Avant une intersection sur l’autoroute
  • Lors d’une sortie de stationnement 
  • Lors de la sortie d’un giratoire ou rond-point (prendre un rond-point n’est pas toujours chose aisée… Imaginez le rond-point de la place de l’Étoile à Paris !)
  • Durant une manœuvre 

De manière générale, il convient d’être particulièrement vigilant lors des croisements et dépassements qui nécessitent des règles et des contrôles bien particuliers. 

Découvrez l’auto-école nouvelle génération

Découvrez l’auto-école nouvelle génération

Je m'inscris

Comment regarder dans l’angle mort ? 

Effectuer les contrôles de l’angle mort doit être un réflexe. C’est une notion importante bien connue du Code de la route et des apprentis conducteurs, mais qui a tendance à s’oublier une fois installé confortablement au volant. Rappelons qu’en France, le non-respect des angles morts est à l’origine d’accidents mortels, ils sont responsables environ de 9% des accidents mortels concernant les piétons et de 8% chez les cyclistes.

Par définition, l’angle mort ne se trouve pas dans votre champ de vision. Il ne peut être contrôlé via les rétroviseurs intérieurs et extérieurs. Il faut donc regarder dans l’angle mort en vision directe. Pour y parvenir, l’astuce est de faire pivoter votre tête pour regarder directement dans la direction de l’endroit à couvrir. Attention ! Ce mouvement doit être réalisé très rapidement afin de garder toute votre attention en conduisant et de ne pas modifier votre trajectoire involontairement. 

L’angle mort et les autres usagers de la route 

Pour les cyclistes : 

À l’instar des piétons, les cyclistes sont des usagers particulièrement vulnérables. Si vous circulez à vélo, une des règles est de ne jamais dépasser par la droite près d’une intersection. De manière générale, les intersections présentent les principaux dangers pour les vélos. Si vous êtes près d’un camion, soyez vigilant et restez à bonne distance à l’avant ou à l’arrière, mais jamais sur un côté, où vous seriez immanquablement dans l’angle mort. 

Cyclistes sur la route

Pour les camions : 

Saviez-vous que l’angle mort est proportionnel à la longueur et à la hauteur du véhicule ? Autrement dit, plus le camion est imposant, plus l’angle mort est important, encore plus que sur une voiture.  Un poids lourd comporte des angles morts sur les côtés, mais aussi à l’avant et à l’arrière. Dites-vous que si vous ne parvenez pas à voir les yeux du conducteur par le rétroviseur ou par la fenêtre, alors il ne vous voit pas. Depuis le 1er janvier 2021, les véhicules lourds sont dans l’obligation d’être équipés d’une signalisation matérialisant leurs angles morts. 

L’angle mort est une notion à ne jamais oublier dans sa vie de conducteur. Il est essentiel de toujours contrôler ses angles morts pour éviter de mettre en danger les autres conducteurs, mais également les usagers les plus vulnérables comme les cyclistes et les piétons. Plus qu’un simple contrôle, c’est un réflexe !