C'est l'heure
du goûter !

Chez lepermislibre, on ne fonctionne pas à l'essence mais... aux cookies ! Ils permettent d'améliorer votre expérience et mieux comprendre votre usage du site. Pas de panique 💛, vous pouvez choisir de manger la boîte, votre choix est modifiable à tout moment sur le site.

Vous souhaitez consulter notre politique de cookies ?

Quelle formation pour devenir moniteur d’auto-école ?

Votre projet professionnel est de devenir moniteur d’auto-école pour enseigner la conduite en indépendant ou créer une auto-école ? Pour ce faire, il est exigé de suivre la formation pour obtenir le Titre Professionnel d’Enseignant de la Conduite et de la Sécurité Routière (ECSR), ex-BEPECASER. Mais quelles sont les démarches pour suivre la formation d’enseignant de la conduite ? Quel est le programme de la formation ESCR ? Découvrez avec Lepermislibre sur tout ce qu’il faut savoir pour devenir enseignant de la conduite et de la sécurité routière.

SOMMAIRE

Devenir moniteur d’auto-école avec le Titre Pro ECSR

Le métier d’enseignant de la conduite est une activité réglementée. Nul ne peut s’autoriser à transmettre des contenus pédagogiques à des apprenants conducteurs sans remplir certaines conditions d’accès incontournables. Le Titre Professionnel ECSR (Enseignant de la Conduite et de la Sécurité Routière) est l’un des principaux diplômes (dont l’ex-BEPECASER) à obtenir selon l’article R. 212-3 du Code la route.
Mis en place par l’arrêté du 20 avril 2016, le titre professionnel ESCR est un diplôme de niveau III prenant lieu et place du Brevet pour l’Exercice de la Profession d’Enseignant de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière (BEPECASER).
Une fois passé l’examen pour devenir moniteur de conduite, le titulaire du titre professionnel ESCR détient un diplôme de niveau BAC+2.

En quoi consiste la formation au diplôme du CCP ESCR

Le titre pro ESCR est une formation complète faite de cours théoriques et d’exercices pratiques. De fait, le suivi de cette certification professionnelle ESCR se compose ainsi :

  • De 910 heures de cours en centre de formation agréé de moniteur de la conduite;
  • De 280 heures de stage en entreprise dans une auto-école

A l’issue de votre formation d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière, vous êtes titulaire d’une véritable qualification professionnelle, reconnue par l’Etat et délivrée par le Ministère chargé de l’emploi.

Les certificats pour se former d’Enseignant de la Conduite et de la Sécurité Routière

Concrètement, le programme de la formation de moniteur d’auto-école se divise en deux « Certificats de Compétences professionnelles » (CCP) complémentaires, et faisant chacun l’objet d’un examen d’évaluation :

  • Le CCP1 « Former des apprenants conducteurs par des actions individuelles ou collectives dans le respect des cadres réglementaires en vigueur ». L’objectif du CCP1 est de former les futurs moniteurs d’auto-école à la délivrance d’un contenu pédagogique sur l’apprentissage de la conduite routière. Les thèmes abordés comprennent des sujets divers tels que la préparation d’une séance collective de formation à la sécurité routière (code de la route), la préparation d’une séance de cours de conduite, savoir animer un groupe sur la sécurité routière, etc
  • Le CCP2 « Sensibiliser l’ensemble des usagers de la route à l’adoption de comportements sûrs et respectueux de l’environnement ». Ce module de formation donne les clés aux futurs moniteurs de la conduite pour mettre en place des actions de sensibilisation au respect du Code de la route (stage de récupération de points, ateliers de prévention routière dans les écoles, etc.).

A noter

La réussite conjointe aux CCP1 et CCP2 est obligatoire pour obtenir le titre pro CCP ESCR.

Comment suivre la formation de moniteur d’auto-école ?

Enseignant de la conduite et securite routiere

Intéressé par le métier d’enseignant de la conduite, quelles sont les voies d’accès à la formation au titre professionnel ESCR ? Sur ce point, il n’y a pas de réponse unique mais 3 possibilités d’accès à choisir en fonction de votre profil :

  1. La formation continue, soit la voie classique pour obtenir son diplôme de moniteur. Vous devez suivre l’ensemble des modules de formation (CCP1 et CCP2) + effectuer votre stage pratique en entreprise
  2. La validation des acquis de l’expérience professionnelle (VAE), soit le parcours suivi si vous justifiez d’une activité en tant qu’enseignant de la conduite et de la sécurité routière. Dans ce cas, vous pouvez être dispensé de suivre l’ensemble de la formation au titre professionnel ESCR. Vous passez directement à la validation du diplôme en passant des examens pratiques de mise en situation professionnelle + un oral devant jury
  3. La formation en discontinue ou progressive. Ce type de formation au métier de moniteur d’auto-école implique de suivre et de valider les deux CCP en deux temps. Cette validation progressive permet ainsi à certains candidats en alternance de devenir enseignant de la conduite de manière temporaire. Il est nécessaire pour cela d’obtenir l’ATRE (Autorisation Temporaire et Restrictive d’Enseigner) délivrée par la Préfecture

Quel est l’examen pour devenir moniteur d’auto-école ?

Une fois suivie la formation de moniteur de la conduite routière, le sésame est presque à portée… d’examens ! La validation des deux CCP, CCP1 et CCP2, consiste pour chacun à passer des évaluations sous la forme :

  • De cas pratiques avec mise en situation professionnelle par tirage au sort et d’une durée d’une heure
  • D’examens techniques d’une durée de 2 heures. Le candidat doit présenter un dossier de synthèse de pratique professionnelle (DSPP) illustrant via des exemples, les techniques professionnelles employées dans l’activité de moniteur de la conduite
  • D’un oral devant un jury professionnel. Cet entretien final est d’une durée de 30 minutes

Quel prix pour la formation de moniteur d’auto-école ?

Le coût de la formation d’enseignant à la conduite et à la sécurité routière est variable selon le centre de formation agréé. Toutefois, le prix moyen de la formation de moniteur d’auto-école est fonction du mode de financement envisagé :

  1. Vous choisissez de financer la totalité de la formation sur vos propres deniers. Dans ce cas, le coût de la formation au titre ESCR en autofinancement se situe en moyenne à 8 000€ ;
  2. Vous faites appel à des organismes ou institutions publiques pour réduire le reste à charge. Dans ce cas, le coût de la formation au diplôme de moniteur d’auto-école avec prise en charge partielle peut atteindre 10 000€. Si vous êtes demandeur d’emploi, il est ainsi possible d’obtenir un financement du titre pro ESCR par Pole Emploi ou via le Conseil Général de sa commune d’habitation. En tant que salarié en reconversion professionnelle, vous pouvez aussi faire appel à votre CPF (Compte Personnel de Formation) ou le Fongecif.

De la formation Bepecaser à la formation Titre Pro ECSR

Le métier de moniteur d’auto-école indépendant ou en salarié a subi de multiples réformes portant principalement sur sa formation. Ainsi, le titre professionnel ESCR est venu remplacer, à partir de 2016, le diplôme BEPECASER. Quelles sont les raisons de la suppression du BEPECASER ? Et quels impacts pour les titulaires du BEPECASER ?

La réforme du Bepecaser

Jusqu’en 2016, toute personne désireuse de devenir moniteur d’auto-école, en tant qu’indépendant ou salarié, était dans l’obligation de remplir quelques conditions de diplôme, dont le BEPECASER. La suppression du BEPECASER en tant que diplôme d’Etat est la conséquence d’une série de réformes touchant la formation au permis de conduire.
La volonté d’améliorer la voie d’apprentissage et la montée en compétences des moniteurs de la conduite a donné naissance au titre professionnel CCP ESCR.

Les différences entre le titre pro ECSR et le Bepecaser

Titre pro ESCR et Bepecaser sont tous deux des certifications professionnelles présentant des points de différence :

  • Le CCP ESCR est un titre professionnel de niveau III équivalent niveau BAC+2, tandis que le BEPECASER est de niveau IV équivalent au BAC
  • Le BEPECASER est accessible sous conditions de diplôme (brevet, CAP ou BEP). Le titre pro ESCR est accessible sans diplôme ni qualifications
  • Le contenu de la formation au titre ESCR est segmenté en deux modules, CCP1 et CCP2. La formation BEPECASER comprenait différents modules d’admissibilité et d’admission

Le titre pro ESCR constitue la principale voie d’accès pour enseigner la conduite à des apprenants conducteurs. Toutefois, les titulaires du BEPECASER exerçant une activité de moniteur d’auto-école peuvent obtenir leur examen au titre professionnel ESCR sans suivre la totalité de la formation via la VAE.

Après la formation de moniteur d’auto-école : que faire ?

Panneau toit auto-école

Vous voilà diplômé ? Bravo ! L’examen à la formation d’enseignant à la conduite et à la sécurité routière (Titre professionnel ESCR) est la première étape avant d’obtenir le précieux sésame à l’exercice de votre profession : l’autorisation de la préfecture à enseigner la conduite.

Cette autorisation est délivrée sous quelques conditions : avoir le titre pro ESCR, le permis B, être âgé au moins de 20 ans, sans casier judiciaire, être reconnu apte à l’enseignement par un médecin agréé par l’Etat.

Une fois toutes les critères remplis, plusieurs voies d’enseignement s’offrent à vous en tant que moniteur de la conduite et de la sécurité routière :

  1. Rejoindre une auto-école en tant que salarié, qui constitue la voie classique pour débuter son activité de moniteur d’auto-école. Vous bénéficiez de l’encadrement de votre employeur, tout en étant soumis à des contraintes multiples (mode d’enseignement, horaires, salaire) ;
  2. Devenir moniteur d’auto-école indépendant. Ce choix de vie comporte de multiples atouts et vous permet d’acquérir plus de liberté et une expérience en toute souplesse. Vous appliquez vos propres méthodes d’enseignement, choisissez vos horaires et votre planning. Le recours à une auto-école en ligne est une solution pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé. Une auto-école en ligne comme Le Permis Libre vous donne les ailes nécessaires pour sauter le pas vers l’indépendance !
  3. Suivre la formation BAFM (Brevet d’Aptitude à la Formation de Moniteurs), pour à votre tour, former des moniteurs d’auto-école.